Les fraternités de Bruxelles

La frat des jeunes de Bruxelles

 photo fraternité bruxelles

Qui sommes-nous ?

Nous sommes trois couples bruxellois dans la trentaine, chacun avec trois jeunes enfants. Le trait d’union entre nos couples est l’amitié d’enfance tissée par trois d’entre nous au travers de la communauté franciscaine dans laquelle se réunissaient nos parents.

Comment fonctionnons-nous ?

Nous nous réunissons toutes les 6 semaines environ pour une soirée de partage autour d’un texte. Après une année de réflexions à partir du recueil « Un sens à nos vies », nous abordons une étape de la vie de François via le livre « Sagesse d’un pauvre » d’Eloi Leclerc.

José, notre animateur spirituel, est là pour guider nos premiers pas. Chaque réunion est un réel plaisir, car elle nous donne l’occasion de prendre un peu de hauteur, de découvrir aussi combien le message porté par François est d’actualité. Nous clôturons nos rencontres par une temps de prière et de lectures de textes bibliques en lien avec nos réflexions de la rencontre.

Nous avons aussi eu l’occasion de nous réunir en fraternité « élargie » avec nos enfants lors des grandes fêtes chrétiennes et de nous retrouver pour un week-end. Et pourquoi pas partir un week-end en retraite ?

Notre fraternité est toute récente, nous cheminons doucement, pas à pas, sans savoir exactement où ce chemin nous mènera. Mais cheminer est déjà un bonheur, n’est-ce pas ?

Comment nous est venue l’idée de créer une fraternité franciscaine laïque ?

Le trait d’union entre nos trois couples d’amis avait tendance à devenir plus ténu au fil des années. Les occasions de se revoir devenant de plus en plus rares.

Lors d’une de ces rares rencontres, nous nous sommes rendu compte que nous partagions une réflexion commune fondée sur un sentiment de manque. Manque de spiritualité dans notre « train-train » quotidien, manque de temps aussi (ou de créativité)  pour arriver à donner une place à notre foi dans notre vie de famille et manque de lieux où nourrir notre foi.

D’où la question commune que nous nous posions : Comment arriver à combler ce manque ? Au terme de 2-3 soirées d’échanges menées entre nous, guidés sans doute par les « antécédents familiaux » de certains, nous rendant compte aussi que nous partagions un sentiment de décalage par rapport à l’« Église-Institution », nous nous sommes mis en relation avec José pour voir s’il accepterait de nous expliquer en quoi consiste une fraternité franciscaine laïque. Et c’est ainsi que l’aventure a commencé.


La fraternité “Fonte Colombo”

 « S’abreuver à la Source pour devenir doux comme des colombes » 

De gauche à droite : France, Luc, Christine, Sébastien, Frère Jean-Luc Marie, Marie-Antoinette, Cathie, Maité, Mariano. 

La fraternité Fonte Colombo se rassemble au Couvent Saint Antoine, rue d’Artois, depuis 2015. 

Pourquoi Fonte Colombo ? 

Ce nom a été choisi en 2017, parce que c’est à Fonte Co-lombo (Vallée du Rieti) que François dicta sa Règle de Vie à Frère Léon, après 40 jours de jeûne et de prière et après en avoir eu la confirmation lors d’une apparition de Jésus-Christ. 

C’est là aussi que se trouve le Tau hautement symbolique dessiné par François. 

C’est François lui-même qui donna ce nom à ce lieu en voyant des colombes qui s’abreuvaient à une source. 

La vie en Fraternité en pratique : 

Nous nous rencontrons mensuellement de 10 h 30 à 15h30 : Célébration eucharistique, repas fraternel, échanges des cadeaux reçus du Seigneur durant le mois, approfondissement d’un thème de l’Evangile avec un Frère du Couvent, à la lueur de la Vie de Saint François, prières et chants. 


La fraternité “les pelegrini”

C’est à la suite d’une retraite donnée en 1978, par les frères Gaëtan van Volsem et François Le Docte sur « les conversions de François d’Assise » qu’est née la fraternité des Pèlerins de Bruxelles. En effet, certains participants heureux de leur week-end, ont souhaité continuer un cheminement sur les pas de François d’Assise avec l’aide des frères Gaëtan et François. Doucement, le petit groupe évoluera vers la vie de fraternité toujours ouverte aux nouveaux membres et toujours attristée par ceux qui devaient la quitter. 25 ans de vie de fraternité cela compte : que d’heures passées ensemble, que de projets vécus les uns avec les autres, quelle richesse de partage !

Mais au début des années 2000, la fraternité des Pèlerins s’est sentie trop nombreuse. Les partages au cours des rencontres mensuelles devenaient difficiles et il a été décidé de se diviser en deux groupes et de créer une nouvelle fraternité. C’est ainsi qu’est née en 2003, la fraternité des Pelegrini petite sœur des Pèlerins, située également à Bruxelles. C’est avec  Frère Gaëtan que nous cheminons sur la route de François. Composée au départ de 8 membres, la fraternité s’est progressivement agrandie et compte actuellement 11 membres, dont 3 faisaient partie de l’équipe de départ. Tous les âges sont représentés depuis les arrières grands-parents jusqu’aux parents avec jeunes enfants. Le Frère Jean est notre berger depuis le décès du Frère Gaëtan.

Nos rencontres mensuelles commencent par un repas de retrouvailles et de partages, à tour de rôle chez un des membres de la fraternité. Nous choisissons un thème pour l’année en nous basant sur un livre généralement sur St François (Carlo Carretto, Michel Hubaut, Niklaus Kuster, Eloi Leclerc, Les écrits du Pape François).

Nos échanges sont toujours l’occasion de moments très profonds. On essaye que chacun ait l’occasion de s’exprimer. La présence de Frère Jean nous aide beaucoup dans la découverte de la simplicité et la spiritualité franciscaine.


La fraternité “les pélerins”

 pelerins

La fraternité des pèlerins est née dans les années 70. Au fil du temps, les membres devenant trop nombreux, il a été nécessaire de la scinder, ce qui a donné naissance aux Pellegrini.

Nous nous réunissons mensuellement le 2° mardi du mois. Nous partageons un repas convivial fait de soupe, de tartines, et d’un dessert souvent ‘fait maison’. Pendant le repas, nous échangeons les dernières nouvelles et chacun d’entre nous essaye de partager, à l’ensemble de la fraternité, une ‘bonne nouvelle’ entendue et/ou vécue. Cela nous aide à avoir un regard positif sur le monde et sur notre vie personnelle.

Comme presque toutes les fraternités, nous nous réunissons tantôt chez l’un et tantôt chez l’autre. C’est également à tour de rôle que nous préparons et animons la réflexion ainsi que le temps de prière qui clôture la réunion.

En 2012 –2013, nous approfondissons le thème de la désappropriation. Les thèmes abordés ces deux dernières années étaient: Le projet de Vie des laïques franciscains et les 5 sens avec Sainte Claire.

Ces différents thèmes nous ont interpelés. Nos partages nous aident à essayer d’inscrire le message de l’Evangile dans notre quotidien.

Notre fraternité s’inscrit concrètement dans un projet de solidarité.

Membres

Aujourd’hui, notre fraternité se compose de 10 membres: Michelle et Jean-Lou, Elisabeth et François, Marie-Claire et Thomas, Anne, Guy, Aurélie et Jean. Ce dernier est l’un des piliers des fraternités laïques franciscaine belges et notre accompagnateurs spirituel.