Vivre en frère

htmlimport_avoine_barbue_ezg_1

“Et après que le Seigneur m’eut donné des frères,
personne ne me montrait ce que je devais faire,
mais le Très Haut lui-même me révéla
que je devais vivre selon la forme du saint Evangile. “

 Testament de Saint François


Saint François suscita une manière de vie évangélique qu’il appela fraternité.
Qu’ils soient clercs ou laïcs, tous les frères sont égaux.

Chacun est reconnu dans sa personnalité propre ;
chacun est invité à mettre ses dons particuliers au service de tous.

Nous ne choisissons pas nos frères, mais nous les accueillons comme un don de Dieu.
Cela nécessite d’entrer dans une démarche de conversion et de réconciliation permanentes.


Repas, offices, célébrations, rencontres de fraternité 
ou interpersonnelles rythment et nourrissent la vie fraternelle.


La fraternité des Capucins est organisée selon trois niveaux :

  • La fraternité dans son ensemble animée par le frère ministre général et son conseil élu par le chapitre général pour six ans. D’autres rencontres internationales sont proposées pour que grandisse la conscience d’une fraternité aux dimensions du monde.
    On compte environ 11.000 Capucins dans le monde, répartis dans plus de 90 pays.
  • La fraternité provinciale animée par le ministre provincial et son conseil, élus pour trois ans par le chapitre provincial.
    En Europe francophone, les frères sont près de 350 répartis en quatre provinces :  Strasbourg – Wallonie ; Paris ; France – Sud ; Suisse Romande.
  • La fraternité locale est animée par un responsable, appelé aussi “gardien”. La rencontre de fraternité s’appelle le chapitre local.
    En francophonie européenne il existe une quarantaine de fraternités.